Poèmes les mamans.

fleurs164.gif

Ma maman

Quand j’étais petite, je ne savais pas manger,

Ma maman m’a appris

Et depuis, je dévore, je dévore sans arrêt.

Quand j’étais petite, je ne savais pas parler,

Ma maman m’a appris

Et depuis, je bavarde, je bavarde sans arrêt.

Quand j’étais petite, je ne savais pas marcher,

Ma maman m’a appris

Et depuis, je gambade, je gambade sans arrêt.

Quand j’étais petite, je ne savais pas chanter,

Ma maman m’a appris

Et depuis, je chantonne, je chantonne, sans arrêt.

Quand j’étais petite, je ne savais pas aimer,

Ma maman m’a appris

et depuis, je l’embrasse, je l’embrasse sans arrêt.

(Auteur inconnu)

fleurs202.gif

La merveille

Ma vie est un enchantement

Quand je m’endors,

Quand je m’éveille,

Ou quand je joue,

A tout moment,

Une fée douce me surveille

Et m’entoure de soins charmants

Cette merveille :

C’est ma maman !

(Auteur inconnu)

fleurs164.gif

Tout peut s’user

Tout peut s’user

mais moi, je connais quelque chose

qui ne s’use jamais

c’est la joue de maman

qui reçoit les baisers

de son petit enfant.

Bonne fête maman !

(A. Got)

fleurs202.gif

Pour ma mère

Il y a plus de fleurs,

Pour ma mère, en mon coeur,

Que dans tous les vergers

Pour ma mère, en mon coeur,

Que dans le monde entier

Et bien plus de baisers

Pour ma mère, en mon coeur

Qu’on en pourrait donner.

(Maurice Carême)

fleurs164.gif

Ouvre grand ta fenêtre Maman !

Ouvre grand ta fenêtre Maman

Ouvre grand

Chut !

Écoute le vent

Qui te porte un poème

Des milliers de « je t’aime »

Chut !

Écoute le vent

Comme un jour de printemps

Il t’apporte un baiser

Celui de ton enfant

Bonne fête Maman !

(Auteur inconnu)

fleurs202.gif

Des milliers de coquillages

Des milliers de coquillages sur la plage

Des milliers de fleurs dans les champs

Des milliers d’oiseaux dans le ciel

Mais seulement, seulement UNE maman !

(Auteur inconnu)

Maman farine, dans la cuisine,

Maman histoires, quand vient le soir,

Maman bisous, quand tout est doux,

Maman tambour, les mauvais jours

Maman championne du téléphone

Maman régime et cours de gym

Ma maman à moi

Tu es tout à la fois et

Je t’aime comme ça

(Auteur inconnu)

fleurs164.gif

Julien Fedronic envoie cette poésie :

Chère Maman, je t’aime

Peut-être que je ne te le dis pas souvent

Mais au fond de moi, je le pense chaque jour,

Car tu es celle qui m’as fait naître et qui me caresse avant de dormir

Simplement, je veux te donner 365 bisous.

fleurs202.gif

La Rose Rouge

 


Répondre

Les terres arides de l'isol... |
L'anatra littéraire |
Les amis d'Athéna |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCOURS LITTERAIRES 17
| Dans l'ombre des étoiles
| Solédane dans ses rêves et ...