Si seule…

thepassageofmirielbyelectra.jpg

Mon soleil pleure quand je suis seule…
Cette boule de feu qui me tient chaud
Quand je me sens tout près de toi,
Cette boule de feu se noie dans l’eau
Des lourds torrents de mon émoi.

Sans cette lumière je ne suis rien
Qu’un cimetière toujours trop plein
Trop plein d’angoisses et de tristesse
Qui ne jamais, jamais ne cessent.

Ce monde obscur aux bordures denses
Torture mon cœur et ma confiance…
Il me murmure tes longues absences
Au goût impur de persistance.
Cécile VENEAU

 


Un commentaire

  1. mizota dit :

    salu!!bn qoi dir g tro aimé l poéme et bn si t ve qan s reconnaitre mieu ajoute moi!! A DIEU ^^

Répondre

Les terres arides de l'isol... |
L'anatra littéraire |
Les amis d'Athéna |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCOURS LITTERAIRES 17
| Dans l'ombre des étoiles
| Solédane dans ses rêves et ...