Archive pour 15 mai, 2007

J’ignore à peu près tout

wildirishroseanna20sea.jpg

J’ignore à peu près tout
Du sommeil des poissons
De la mort des oiseaux
Et de la vie intime
Des papillons
Je n’entends quasi rien
A la marche du monde
Aux mystères de l’homme
Aux finalités du plan divin

J’ai beaucoup de peine
A trouver mon chemin
Dans les dédales imparfaits
De la vie que l’on mène
Et je ne comprends rien
A ces boulets qu’on traîne
A travers le temps

Je sais seulement
Que les siècles qui passent
Nous emportent
Comme balle au vent
Et qu’il n’est jusqu’aux noms
Que nous portons
Qui ne s’effacent
Inexorablement
Jacques HERMAN

Les terres arides de l'isol... |
L'anatra littéraire |
Les amis d'Athéna |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCOURS LITTERAIRES 17
| Dans l'ombre des étoiles
| Solédane dans ses rêves et ...