Archive pour 15 février, 2008

MES PAUVRES YEUX…

Mes pauvres yeux ! Je suis blême.
J’ai si chaud! Et j’ai si froid!
Tu saurais combien je t’aime,
tu aurais pitié de moi.

Ma tendresse – ma misère! -
m’use depuis trop longtemps.
Apprends-moi comme il faut faire
pour ne plus t’aimer autant!

Un flot plus dense et plus sombre
me submerge tous les jours.
Tu m’envahis! Tu m’encombres!
Ah! qu’il est lourd, mon amour!

Qu’on m’aide! Qu’on m’en délivre!
J’ai peur. Aimer n’est pas doux.
On ne peut aimer et vivre.
Amant triste, je suis ivre.
Calmez-moi de vous!

Paul GERALDY.

Les terres arides de l'isol... |
L'anatra littéraire |
Les amis d'Athéna |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCOURS LITTERAIRES 17
| Dans l'ombre des étoiles
| Solédane dans ses rêves et ...